En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    LFP : revoir la gouvernance et vite

    Chronique

    Vendroux

    Chronique

    LFP : revoir la gouvernance et vite

    5 juil. 2020

    La chronique de Jacques Vendroux

    Longtemps patron des sports à Radio France, Jacques Vendroux est aujourd'hui consultant football à France Info et livre régulièrement ses chroniques pour le quotidien du foot.

    La France a donc été un des seuls pays en Europe qui a décidé de ne pas reprendre ses championnats (L1 et L2). Etait-ce trop tôt fin avril pour décider ? Où était-ce le bon moment ? Je ne prononcerais pas à ce sujet si ce n’est pour dire que le plus important était de sauver des vies. En revanche, je voudrais tirer mon chapeau à Noël La Graët qui s’est affirmé vraiment comme le patron du football français. A un moment, alors que ça partait dans tous les sens, il a sifflé la fin de la récréation. Rappelons-nous qu’à l’époque, c’était du n’importe quoi, ça partait dans tous les sens... Mais il faut quand même rappeler que c’est le gouvernement qui a décidé de ne pas reprendre le foot, comme c’est lui qui décidera combien il y aura de supporters au Stade de France pour les deux finales de coupes(pour l’instant, ce sera 5 000 et pas un de plus). Et quand un ministre de la République dit quelque chose, on l’écoute.

    La crise a surtout mis en évidence la nécessité primordiale de réformer la Ligue de Football Professionnel. Une présidente, un directeur exécutif… on ne peut pas continuer comme cela. Il faut un patron un vrai, que ce soit Mme de Boy de la Tour ou M. Quillot, ou un autre… mais il faut un patron qui décide. D’ailleurs, tout le monde a fait cette constatation, Noël Le Graët le premier. Reprendre, ne pas reprendre, une Ligue 1 à 22, les recours devant le Conseil d’Etat… on a été la risée de l’Europe pendant plusieurs semaines. Maintenant il va falloir revoir complètement la gouvernance de la LFP et œuvrer pour un football français encore plus fort.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club