En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    La Pologne soigne ses plaies

    EURO 2020

    Actus

    EURO 2020

    La Pologne soigne ses plaies

    24 mars 2019

    > Pologne - Lettonie (20h45)

    Après une Coupe du Monde complètement ratée, suivie d'une Ligue des Nations catastrophique, la Pologne veut retrouver goût à la victoire...

    Fort d’une campagne de qualifications très bien maitrisée (terminée en tête du groupe E avec 8 victoires, un nul et une seule défaite) dans la foulée de sa belle performance lors de l’Euro 2016 (quart de finaliste) c’est avec beaucoup d’ambition que la Pologne était partie en Russie. D’autant plus que les Polonais pouvaient compter sur le meilleur buteur des éliminatoires : Robert Lewandowski.

    Auteur de 16 buts en 10 matchs, l’avant-centre du Bayern était un atout indéniable pour la sélection qui héritait d’un groupe équilibré avec la Colombie, le Sénégal et le Japon. Mais après des défaites face au Sénégal (1-2) et la Colombie (0-3), les Polonais étaient éliminés avant même le troisième match contre le Japon. Un échec qui a fait beaucoup de bruit en Pologne. En raison notamment des commentaires très durs (mais justes) du capitaine de la sélection après la défaite contre la Colombie. « Beaucoup de choses ne se sont pas déroulées comme prévu pendant cette Coupe du monde, expliquait Lewandowski. J’étais seul, on s’est battus, je me suis battu, j’ai fait tout ce que je pouvais, mais se battre n’est pas suffisant pour gagner des matchs dans un Mondial. Il faut aussi avoir de la qualité, et nous n’en avions pas assez. »

    Au retour de Russie, la fédération prenait les choses en main et confiait à Jerzy Brzeczek le soin de reconstruire une équipe en incorporant de jeunes joueurs. Avec un objectif à court terme : se qualifier pour le prochain euro. Sous contrat jusqu’en 2019, l’ancien international polonais sera prolongé uniquement en cas de qualification. « Quelque chose n’allait pas lors de la Coupe du Monde » constatait Brzeczek en prenant son poste, confirmant au passage que, si le groupe devait être renouvelé, Lewandowski en serait toujours le capitaine.

    Huit mois plus tard, la Pologne soigne toujours ses plaies. Si de nombreux cadres, à l’image de Glik, Grosicki, ou Krychowiak, sont toujours là, en Autriche, c’est l’entrée en jeu du jeune espoir du Milan AC, Krzysztof Piatek (23 ans) qui permettait aux Polonais de mettre fin à une série de 6 matchs sans gagner, dont une Ligue des Nations catastrophique (2 nul et 2 défaites) qui les verra rejoindre la Ligue B la saison prochaine.

    Après ce bon coup réussi face à un candidat direct à la qualification (c’est la Macédonie qui est en tête après sa victoire 3-1 contre la Lettonie), Lewandowski et ses partenaires doivent confirmer à domicile contre la Lettonie, nation considérée comme la plus faible du groupe G.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club